vendredi 26 octobre 2007

jeudi 25 octobre 2007

Romane au T.O.P.

Je suis fan de Romane Bohringer depuis près de 15 ans. Au-delà des Nuits Fauves, Mina Tannenbaum et L'appartement, je l’avais grandement appréciée dans quelques performances théâtrales, notamment :
- Un Roméo et Juliette très moderne, surtout au moment de la rencontre (avec Denis Lavant, au théâtre du Rond-Point en 1996),
- La ménagerie de verre (au théâtre de l'Atelier, aux Abbesses en 2001).

Elle est pour moi synonyme de sympathie, gentillesse mêlées à un grand talent de comédienne, touchante, émouvante. Si vous avez la chance, comme moi, de la croiser, de discuter ne serait-ce que quelques minutes, vous comprendrez mon propos.


Bref, je vous laisse deviner mon enthousiasme quand j’ai appris qu’elle jouait « Face de cuillère » à Boulogne Billancourt.
Nous sommes allés la voir mardi 23 au
Théâtre de l’Ouest Parisien.
Et quelle claque pour moi dès les premières secondes. Loin de voir Romane Bohringer, je vois une petite fille sur scène. C’est Face de cuillère cette petite fille, malade. Pendant un peu plus d’une heure, elle va nous raconter sa vie, sa naissance, sa famille, sa maladie, l’hôpital, le regard des adultes, leurs mots. Tout ça avec ses mots à elle, ses mots d’enfants. Elle nous fait rire, elle nous fait pleurer, elle nous émeut. En un mot, elle nous touche au cœur.

Comme la plupart des spectacles que je décris ici, le mieux est d’aller les voir pour se rendre compte par soi-même, pour ressentir le frisson, l’émotion qui se dégagent de la performance.

Il reste encore quelques jours (jusqu’à dimanche en fait) pour découvrir « Face de cuillère » (Le texte est de Lee Hall, scénariste de Billy Elliot) au Théâtre de l’Ouest Parisien.
T.O.P. : 1 place Bernard Palissy, Boulogne Billancourt (en fait, à quelques pas de là où je bosse… pratique). En plus l’équipe du théâtre est super agréable (j’en profite pour adresser un grand merci à Pauline Riou pour son invitation). Alors n’hésitez pas à y aller, ça change de l’agitation parisienne. Le programme est ici.

mercredi 24 octobre 2007

Dentelle d'Olivier Lapidus et Laurent Delarbre au Café de la Paix

Je vous ai parlé dernièrement du Café de la Paix.
Cet établissement est partenaire de "Paris, capitale de la création". Et tout naturellement, son divin chef, Laurent Dalarbre, collabore avec de grands noms de la création pour réaliser des desserts étonnants, que ce soit avec Montana pour donner naissance au Passion Victim ou avec Gaspard Yurkievitch pour le Cream Passionnel.

Hier matin, le Café de Paris présentait "Dentelle", réalisé avec Olivier Lapidus.
Bel hommage au travail des "petites mains" de la dentelle. A cette occasion, les dentellières du Puy étaient là pour faire partager la passion et la patience de ce métier, sans lequel peu de créations existeraient !
Pour les fashionistas intéressées, il ne faut pas hésiter : 85g pour 220 calories seulement, n'en déplaise à Nolita.
Seulement il faudra attendre encore un peu : Dentelle sera à la carte à partir de janvier 2008.

Merci à Philippe Brunet pour ce moment étonnant.

Voici quelques images pour résumer cette heure de présentation.
Et pour commencer, voila comment ça a fini :

Un peu avant, c'était comme ça... J'espère que vous appréciez : dans les médias, vous verrez sûrement la "Dentelle" entière, mais vraisemblablement pas en état de dégustation avancée comme ici ! A moins bien sur que François Simon ne passe par là pour sa chronique ;-)

Vous verrez probablement ce genre d'images, en version pro :

A l'occasion de cette présentation, l'équipe avait vu les choses en grand et avait réalisé une immense "Dentelle", telle que vous pouvez la découvrir ici :

Et l'équipe sans qui rien n'aurait été possible :

le fil à couper le buzz # 5 : Borloo rencontre les bloggeurs

Comme je le disais récemment, mardi dernier (16 octobre), j’étais invité au Ministère de l’Écologie, Développement et l’Aménagement durables pour rencontrer le ministre Jean-Louis Borloo.

Il est vrai que je suis sensible à ce sujet “à la mode”.

La mode du développement durable

Je dis à la mode, car il faut bien reconnaître qu’en ce moment, tout le monde parle de développement durable : les entreprises doivent justifier leur comportement éthique, responsable, citoyen, auprès de la population, attentive au devenir de notre petite planète. Dans leur rapport annuel, les industriels accordent désormais une part importante à leurs actions en faveur de l’environnement et pour l’avenir de la société et de la planète. Les médias relaient les inquiétudes des citoyens et sensibilisent sur les petites actions que chacun peut faire au quotidien pour que nous puissions laisser demain un monde viable pour nos enfants. Désormais, on trie ses déchets et on ne laisse pas couler le robinet quand on se lave les dents. On veut des produits qui puissant être recyclés. On veut une voiture qui pollue moins. Ça semble la moindre des choses que de se soucier de son avenir et du devenir de la planète. Ça n’a pas toujours été ainsi. Alors tant mieux. Mais reconnaissez que si nous regardons quelques années en arrière, la sensibilisation et l’intérêt n’était pas le même. Il y a donc pour moi un réel effet de mode. Espérons que cette mode ne passera pas.

Mon intérêt pour le développement durable

Pour ma part, j’y suis sensible depuis assez longtemps. A titre anecdotique, quand j’avais 12 ans, je voulais que mes parents votent pour Antoine Wechter (désormais au Mouvement Écologiste Indépendant) en 1988. Alors je ne vais pas raconter que je suis spécialiste, loin de là. Mais sensible au sujet oui. C’est sûrement une question d’éducation que je dois à mes parents, et de respect.
Cela étant dit, je n’en fais pas un grand étalage et c’est la première fois que j’aborde le sujet ici.




Petite histoire de la rencontre avec le numéro 2 du gouvernement

Tout ça pour dire que j’ai été extrêmement surpris d’être invite à rencontrer Jean-Louis Borloo à l’occasion du Grenelle de l’environnement.
Comment en suis-je arrivé là ?
En fait, j’ai été convié à cette rencontre parce que vous êtes en train de me lire. J’ai été invité parce que je tiens un blog (depuis environ 2 mois) et que j’étudie la blogosphère.
A l’occasion de ce Grenelle de l’environnement, le ministère et l’agence de relation publique Ogilvy PR ont organisé “une rencontre informelle” entre Jean-Louis Borloo et une trentaine de bloggueurs.

Comment je connais l’organisateur de la rencontre

Je suis en relation avec
Eric Maillard, DG d’Ogilvy PR, par blogs interposés (je suis ses articles au quotidien via netvibes, et Eric a eu la gentillesse de relayer l’opération “Don d’organes, une pensée pour y penser” de la Fondation Greffe de vie, suite à un mail que je lui ai adressé) et via Facebook (ce “réseau social” à la mode actuellement, qui permet de connecter des personnes se connaissant… ou pas). J’avais observé il y quelques semaines que Eric Maillard faisait partie de ce qu’on appelait les “bloggueurs influents”, ces bloggueurs qui parlent de l’actualité, des lancements de produits où ils sont invités, qui lancent les buzz, etc. Aujourd’hui, on ne dit plus “bloggueurs influents”, mais “bloggueurs à forte audience”.
Bref, le jeudi 11 octobre, Eric m’a envoyé une invitation via Facebook :

« Dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, nous vous invitons à rencontrer Jean-Louis Borloo, Ministre d'Etat, Ministre de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement Durables, pour une rencontre informelle uniquement destinée aux blogueurs.
(…)
Ce sera l'occasion pour vous d'échanger sur votre perception et de poser vos questions sur les enjeux du Grenelle de l'Environnement. (…)»

J’ai été très surpris, j’ai cru à une “erreur de casting”, mais j’ai accepté. Lundi 15, j’ai reçu par mail l’invitation officielle du ministère.
Sur place, Eric m’a expliqué qu’il souhaitait une représentation large de la blogosphère : des bloggueurs à forte audience, des bloggueurs spécialisés dans l’environnement et le développement durable, des bloggueurs issus du monde de la com, et aussi des bloggueurs à moindre audience mais qui font partie des millions de bloggueurs anonymes.


Les bloggueurs invités

Voila comment je me retrouve dans un beau salon, avec quelques personnes que je ne connais pas vraiment :

Gregory Catel
Denis Delbecq
Benjamin Boccas
Tarik Mousselmal
Vincent Ducrey
Eric Mainville
Natacha Quester-Séméon et Sacha Quester-Séméon
Ecolo info
Pierre Vallet
Hervé Resse
Emery Doligé

Ou dont je suis les blogs :
Fred de Mai
Damien Anfroy
Gregory Pouy
Le seul bloggueur que je connais bien personnellement, c’est Greg, un camarade d’école, à la tête d’une agence spécialisée dans la communication avec les bloggueurs.



Cette assemblée est très diverse, mais il y a des points communs entre tous ces gens :
1/ ils n’arrêtent pas de prendre des photos, de filmer, d’enregistrer
2/ ils donnent l’impression d’être super à l’aise là, à discuter avec Jean-Louis Borloo. J’ai l’impression que “c’est normal qu’ils soient là” : ils sont bloggueurs, nouveaux leaders d’opinion, donc logiquement invités là où peu de monde à accès. Confidence pour confidence, personnellement, fréquenter les ministères, ce n’est pas mon quotidien !

Une opération de com

La rencontre informelle permet à chacun de poser très librement ses questions

Questions d’ordre général : vous ne trouvez pas que personne ne parle de votre Grenelle de l’environnement / je n’ai pas la même impression, mais je compte sur vous pour propager l’information…

Ou questions très précises : on parle de changements climatiques, mais que comptez-vous faire pour les réfugiés climatiques, ceux qui doivent migrer à cause de ces changements climatiques ? L’Australie a déjà pris des mesures et le Canada se penche sur le sujet. / Jean-Louis Borloo prend des notes pour pouvoir approfondir le sujet.

Je l’ai dit plus haut, je suis sensible au sujet, mais pas spécialiste. Je ne pourrai donc pas juger de la pertinence des réponses.


Toujours est-il que le ministre parle semble-t-il franchement. Il est convaincu qu’il va y avoir des progrès grâce à ce Grenelle de l’environnement. Sa peur est que la mobilisation retombe une fois le Grenelle fini.
Il explique qu’il a de la chance d’arriver sur le sujet de l’environnement et du développement durable à un moment où tout le monde est sensible au sujet (cf. l’effet de mode que j’évoquais en préambule). Pour lui, nous n’avons pas le choix, nous devons agir. C’est “le sens de l’histoire”.
On ne peut pas lui donner tort, on ne peut que le trouver sympathique. Forcément.
Il va donc ressortir de cette rencontre, de cette opération de communication, avec un potentiel de sympathie et une médiatisation dans la blogosphère.
CQFD.
D’ailleurs, si vous regardez la plus part des articles des bloggueurs présents à la rencontre, c’est ce qui ressort : la sympathie, la franchise, l’humanité derrière le ministre.

Jeudi matin, j’ai reçu un mail de la chef de projet d’Ogilvy PR, m’indiquant que mon article pourrait être repris sur le site officiel du Grenelle de l’environnement.
Voila une opération de communication rondement menée.

« nous tenons à vous informer que si vous le souhaitez, votre billet, vos photos, vos vidéos, réalisés à cette occasion, peuvent être publiés en ligne, sur le site Internet du Grenelle
dans la rubrique « Je, tu, il…nous débattons ».

Ce que je retiens pour “le fil à couper le buzz” :
1/ un casting hétéroclite, mais finement réalisé
2/ une invitation à un événement inédit, une dimension “privilège” pour quelques “happy few

lundi 22 octobre 2007

FIAC 2007

Ce soir se referme l’édition 2007 de la Foire Internationale d’Art Contemporain de Paris. J’ai eu le plaisir d’aller y faire un tour sur l’invitation d'Eva Sirvin de Claudine Colin Communication.
Nouveautés, tendances, émergences… C'est ça la Fiac
C’est aussi : communication, acheteurs, money…

Pour savoir ce qu’il fallait retenir, lisez :
-
Le Figaro
- Ou Fluctuat

Personnellement, tout cela m’intéresse bien peu. Je préfère vous faire part de mes coups de cœurs, attirances, émotions, interpellations…







Je parlais de communication tout à l’heure…
Mini profite de la FIAC pour une opération de com. De la Fiac au Grand Palais au Mini palais au cœur de la Fiac, il n’y avait qu’un pas


vendredi 19 octobre 2007

Le Roi Lion, le musical à Paris


Le Cercle de la Vie © Disney. Photo : Brinkhoff / Mögenburg


Vendredi 5 octobre, nous étions invités par Myrtille Bakouche pour découvrir le nouveau spectacle de Stage Entertainment dans un théâtre Mogador rénové et réorganisé : la comédie musicale Le Roi Lion. Au début, c’est Sylvie qui voulait qu’on y aille. Il y a des centaines de spectacles à Paris, il faut choisir. J’avais bien le souvenir du dessin animé de 1994, mais bon, je n’étais pas des plus enthousiastes. Toujours est-il que ce vendredi soir, nous nous installons au deuxième rang. Le chef d’orchestre arrive et les 3 heures d’émerveillement commencent. Parfois au théâtre, la montée en puissance du spectacle est progressive : on fait tout doucement connaissance avec les personnages, l’intrigue se met en place etc. Avec le Roi Lion, je suis tout de suite plongé ailleurs, dans un autre univers, complètement dépaysé. Je suis au Coeur de l’Afrique, et tout les animaux arrivent comme par magie, musique prend possession de mon corps et les chants pénètrent mon esprit. C’est un moment d’enchantement ! Quels mots pour décrire cela ? C’est tout simplement fabuleux ! Les protagonistes lancent l’histoire. Musafa, le père de Simba, se présente, majestueux, les lionnes dansent, extraordinaire…
Il faut ici souligner la remarquable performance de la narratrice, émouvante, drôle, surprenante, et chanteuse bleuffante !


Rafiki (Zama Magudulela) © Disney. Photo : Brinkhoff / Mögenburg

Il faut rendre hommage à toute l’équipe qui donne vie à ce show. A commencer par les costumiers, qui ont réalisé des tenues toutes plus hallucinantes les unes que les autres. Les chorégraphes qui nous proposent des ballets somptueux, de magnifiques tableaux. Les techniciens qui ont monté des décors extraordinaires, et qui vont accompagner les personnages tout ont long de l’histoire. Je ne suis pas fan des effets spéciaux : rarement je m’émerveille à la seule vue de ces effets. Pour moi les effets spéciaux n’ont lieu d’être que s’ils sont au service de l’émotion. Mais je dois reconnaître que leur travail est ici prodigieux. Toutes ces compétences donnent vie à des sensations très fortes.

Après ces quelques mots, je vais me permettre un aparté. Cher lecteur, objectivement (© OP) ce n’est pas en lisant ces quelques lignes que tu pourras te faire une opinion. Pas plus qu’en regardant les vidéos sur dailymotion ou sur le site officiel. Il n’y a qu’une façon de vivre un tel spectacle. Alors maintenant il faut prendre tes places et aller te faire ta propre idée ! C’est un peu cher, oui (quelques places à 25€ et beaucoup à 95€). Mais c’est bientôt Noël : fais toi plaisir, casse ta tirelire. Et très bon spectacle à toi ! J’espère que ton enchantement sera à la hauteur du mien…


Mafusa (Jee-L) © Disney. Photo : Brinkhoff / Mögenburg

Quelques chiffres :
40 artistes, mais on croirait qu’il y en a 2 ou 3 fois plus.
17 musiciens, mais tu ne verras surement que le chef d’orchestre… A moins que tu n’ailles passer une tête au-dessus de la fosse pour les féliciter
400 costumes.
Et 2h40 (+ entracte) de rêves.

la famille, épisode 2

Hier soir, retour à la famille...
Souvenez-vous l'expérience que j'évoquais il y a un mois et demi.
http://bertrandespitalier.blogspot.com/2007/09/la-famille-grand-moment-moment-intense.html

La lecture de cet article a mis en appétit quelques amis.
Alors nous y sommes retournés hier soir.
Cette fois-ci, je ne vais pas vous parler des créations, des émotions.
Non, aujourd'hui, je fais le feignant, je me contente des photos.

Pour se mettre en appétit

un petit cocktail Cosmo azote

Puis au choix, entre autres :


la paëlla destructurée


la volaille façon KFC


le tartare terre-mer
(vous croyez qu'il faut un jaune d'oeuf pour préparer un tartare... vous pouvez continuer à le croire... d'ailleurs, qu'est-ce donc dans la coquille ?)

et pour finir

la tarte au citron destructurée


Il ne vous reste plus qu'à prendre votre téléphone et à réserver au 01 42 52 11 12

mercredi 17 octobre 2007

Invitation hier soir

Hier soir, j'étais invité chez cet homme là :


en compagnie de ces gens-là :


Il faudra que je vous en parle...

J + 1, focus sur les ados

Dans le cadre des temps forts Sodexho dont je parlais hier, nous proposons aux adolescents l’animation « Inédit, la parenthèse surprise ».
L’objectif est d’inciter à manger mieux (des fruits, des légumes, et au moins 5 par jour) et à découvrir de nouvelles saveurs.

Pour faire passer le message de façon ludique, l’expression graphique a été travaillée pour être en phase avec les codes des adolescents.
Petit goodies à ce sujet ici.


Le reste du reveal : pas ici, mais au resto ce midi

mardi 16 octobre 2007

Jour J


Surprendre
Etonner
Proposer des recettes gourmandes
Et donner le sourire


C’est ce que l’agence le fil et Sodexho proposent à plus d’un million de convives.

Aujourd’hui, mardi 16 octobre, c’est le début du temps fort « une parenthèse de surprise ».

Avec cette animation, nous proposons un univers de nouvelles sensations, en rupture avec le quotidien :
- des assiettes étonnantes, travaillant la forme (mise en scène stylisées, noms évocateurs) et le fond (alliances surprenantes, textures étonnantes…)
- dans un environnement visuel et sonore inédit (théâtralisation, déco…).
Rendez-vous dans votre restaurant Sodexho donc, pour le reveal

lundi 15 octobre 2007

Gérard et Miss Météo

Les bloggeurs relaient souvent les messages de leurs amis, de leurs proches, de leur famille, pour des sujets graves… ou pas !
Aujourd’hui je relaie l’actualité des Gérard (qui rentrent dans la catégorie "ou pas").
J’ai un petit faible pour cette organisation, puisqu’elle rend hommage au prénom de mon père : Gérard Espitalier.

De quoi s’agit-il alors ?


Tandis que sur Canal+, i-Télé, M6 ou LCI, la météo est présentée par d'accortes jeunes femmes (Louise Bourgoin, Tania Young, Karine Ferri, Nadia Nepher…), TF1, la première chaîne de France, confie l'animation de son programme le plus regardé à… Evelyne Dhéliat et Catherine Laborde.

Il est temps que cela change !

A cette fin, les Gérard organisent un grand concours, ouvert à toutes les jolies filles sachant agiter les bras sur un fond bleu :

« A la recherche de la nouvelle Miss Météo »

Tous les Français sont appelés à voter. Un jury de journalistes choisira la lauréate parmi les dix finalistes.

Les inscriptions et le scrutin ont lieu sur
http://www.missmeteo.tv

La gagnante sera couronnée lors de la cérémonie des Gérard de la télévision, retransmise – justement – à la télévision, qui aura lieu le 10 décembre 2007.

Elle se verra immédiatement proposée de manière officielle (et avec insistance) aux dirigeants de TF1. Au cas où, malgré nos arguments, TF1 refuserait la lauréate, elle serait proposée à France 2 (qui ferait également bien de renouveler Nathalie Rihouet, Isabelle Martinet ou Patrice Drevet).

La première dauphine sera proposée au « Point route » de France 2, en remplacement de Valérie Maurice.

Infos, inscriptions et votes
ici
Contact presse : lesgerard@gmail.com
Miss Météo est une opération
des Gérard

Je profite de cet article pour faire un clin d'oeil à mes fidèles lecteurs : Alice et Gérard Espitalier. Vous pouvez laisser vos commentaires en cliquant ci-dessous (ps : je n'ai pas eu celui d'hier).

enfin un article qui parle de rugby sur ce blog

Ça y est, la demi finale est passée.
On va pouvoir regarder autre chose que des ballons ovales.
Je vous propose un programme court ludique et pédagogique, réalisée par nos
amis d’Alcaline Productions.



Découvrez le site
ici.

samedi 13 octobre 2007

Aujourd'hui et demain : une pensée pour y penser

C'est donc ce week-end que le jardin éphémère est en place sur le parvis de Notre Dame.
15 000 pensées sont à cueillir, en échange d'un micro-don de 2 euros.



merci aux bloggeurs qui ont propagé l'info :

http://attentionalaterre.blogspot.com
http://blogs.ebay.fr/leontine_et_leonie/entry/13-et-14-OCTOBRE-UNE-PENSEE-POUR-Y-PENSER/_W0QQidZ333515017
http://blogs.ebay.fr/leontine_et_leonie/entry/A-TOUS-CEUX-QUI-SONT-INTERRESSES-PAR-LE-PROBLEME-D/_W0QQidZ337073017
http://bohbot.typepad.com/
http://clement.blogs.com/thomas_clment/2007/10/si-je-meurs-pre.html#comments
http://etbloglenavire.over-blog.com/article-12760790.html
http://fr.news.yahoo.com/agoravox/20071010/tot-de-bernard-laporte-greffe-de-vie-89f340e_1.html
http://gorrias.neufblog.com/blabla/2007/10/ill-give-you-my.html
http://gregorypouy.blogs.com/marketing/2007/10/journe-du-don-d.html
http://henrikaufman.typepad.com/eclectihklog/2007/10/don-dorganes.html
http://lamouette.blog.lemonde.fr/2007/10/10/de-bernard-laporte-a-greffe-de-vie
http://leontineetsesreves.blogspot.com/2007/10/13-et-14-octobre-2007-une-pensee-pour-y.html
http://longskate.typepad.com
http://lunatiquebleue.over-blog.com
http://mistafab.info/index.php
http://prland.blogs.com/prland/2007/10/en-vrac.html
http://solipsiste.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1635527
http://tranches2vie.hautetfort.com
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=30148
http://www.chauffeurdebuzz.com/don+d+organes+une+pensee+pour+y+penser-1846
http://www.deblignieres.com
http://www.dentelle-et-arsenic.com/juste-comme-ca.../une-pensee-pour-y-penser.html
http://www.ginisty.com/weblog/2007/10/greffe-de-vie-o.html
http://www.nowhereelse.fr/?p=1226
http://www.planete-elea.com/article-12911084.html

merci aux Influenceurs
http://influenceurs.net/news/don-d-organes-une-pensee-pour-y-penser

merci à Fred pour ses conseils
http://www.fredcavazza.net/

et bien sur merci à tous ceux qui m'ont parlé ce jour, en français, en espagnol, en allemend, en polonais, en russe, en anglais, sur le parvis... à demain !

vendredi 12 octobre 2007

EXCLU : une pensée pour y penser : premières photos - rdv demain

Pour ce qui m'ont suivi...
je fais vite
quelques photos de ce matin, en commençant par le déchargement des quelques milliers de pensées à 7h30...

merci merci merci aux dizaines de bloggeurs qui relayent l'information !





jeudi 11 octobre 2007

J - 4



Les Mandrakes d’or 2007

Lundi soir, pour bien commencer la semaine, nous nous sommes rendus au Théâtre de Paris (15 rue Blanche, Paris 9), à l’invitation d’Ann Hansen.
Au programme : l’amusant Kenji Minemura, le surprenant
Xavier Tapias, les très drôles Peplum & Othello, le musical Marc Dossetto et l’extraordinaire Gaetano Triggiano et leurs complices. Et oui, il s’agissait de la 18ème édition des “Mandrake d’or 2007”, présentée par Frédéric Lama (maître de cérémonie, mais aussi humoriste, comédien, imitateur, robot aussi).


La cérémonie des Mandraque d’or, c’est le grand rendez-vous annuel de la magie, organisé par Gilles Arthur : l’illusion est la reine de la soirée.

A l’heure du développement durable et où chacun prone le tri des déchets et le recyclage, j’ai bien apprécié la performance de Xavier Tapias.
Mais le final avec Triggiano Gaetano est tout simplement magique, onirique.

Une chance si vous êtes fan de moments magiques la diffusion des Mandrakes d'Or est prévue fin octobre sur Paris Première.

mercredi 10 octobre 2007

Le fil à couper le buzz # 4 : les Dim Dim Girls

Contexte :

C’est la
Coupe du Monde de rugby en France. Le rugby à la télé, c’est le domaine réservé de France Télévision… Sauf à l’occasion de la Coupe du Monde : c’est sur TF1 que ça se passe. Et ce seul «détail» (TF1 donc) laissait présager que tous les moyens aller être mis en place pour que cet événement soit un succès dans la lignée des événements footballistiques.

C’est la coupe du monde de rugby en France donc. C’est une opportunité pour de nombreuses marques qui ont investi l’univers du sport : une bonne occasion de faire des opérations marketing / communication et du business.

Au premier rang, les marques des partenaires officiels, supporters officiels et autres fournisseurs officiels : Adidas, Orange, SNCF, Peugeot, GMF, EDF, CapGemini, Visa, Société Générale, Vediorbis, Heineken (mais chut), Fly Emirates, Toshiba, Coca-Cola, Gilbert, Clifford Change, Good Year, Mac Do

Ensuite, des marques qui ont investi l’univers sportif / rugbystique :
Daunat avec son calendrier des mordus du rugby (Daunat est déjà partenaire d’une compétition de beach rugby )
Babybel, déjà partenaire du Stade français…

Enfin, des marques opportunistes, celles qui parient que le rugby va être à la mode et va générer des ventes. Dans la lignée de la réflexion TF1.
Exemples :
Axa
Quick, associé à Frédéric Michalak (pour une fois, ce n’est pas de Christophe Michalak dont je parle ici… pourtant j’aurais bien aimé une association Quick – Christophe Michalak)
118 218 et ses héros qui se mettent à un sport qui ressemble au rugby
Volvic et son édition spéciale « Quinze »
Même Chanel a créé un balon de rugby aux couleurs de sa marque

Le cas Dim.
C’est ainsi que la marque de lingerie va saisir l’opportunité.
Les femmes ont un profond engouement pour le foot depuis 1998.
Elles auront un grand intérêt pour le rugby à compter de 2007 peut-on penser à quelques mois du lancement, lorsque les équipes de Dim conçoivent leurs actions pour cette rentrée 2007.
C’est en ce sens que Dim rajoute une rubrique Rugby à son site : vulgarisation des règles, explication du haka etc.




La problématique :
Comme je le disais plus haut, beaucoup de marques s’expriment sur le terrain du rugby, avec plus ou moins d’arguments justifiés.
Comment émerger dans le bruit médiatique ?

Idée N°1 : dépenser beaucoup d’argent en media.
Idée N°2 : être astucieux, profiter du bruit médiatique et jouer dans la blogosphère.

L’idée retenue
Montrer son soutien au monde du rugby tout en le « parasitant »
Soutien : via la thématique, déclinée sur le web et en affichage
Parasitage : via une action borderline => l’envoi de supportrices en tenue Dim lors du match France-Irlande du 21 septembre.


Les filles Dim
envoyé par nicolakev


Il a suffit que les caméras de TF1 braquent ces jeunes femmes, les fameuses Dim Dim Girls, pour que le buzz commence.
Les commentateurs du match relaient l’info.
Complice, Nicolakev, 26 ans sur
Dailymotion, 28 ans sur Youtube, ayant créé ses comptes il y a à peine un mois, met également en ligne quelques vidéos filmées de très près.
Et tout de suite, les bloggeurs relaient, propagent l’info.

Pourquoi le buzz prend-il ?
Pourquoi les bloggeurs relaient-ils cette action ? C’est vrai qu’ils sont abreuvés tous les jours de nouvelles opérations virales… Alors pourquoi celle-là ?
La tactique de Dim repose sur «
l’ambush marketing », le marketing parasitaire / opportuniste / en embuscade dans l’univers du sport. En fait, l’action est jugée parasitaire par les instances officielles (d’ailleurs l’IRB, l’organisateur de la Coupe s’est exprimé : il envisage des poursuites judiciaires). Mais sur internet, on a le goût de l’interdit et du borderline. Dans la blogosphère, on aime ce qui est décalé, non conventionnel. Donc une action pirate va attirer l’attention et la sympathie (dans l’idée, c’est un peu comme XboX qui avait parasité la soirée de lancement de la PS3 il y a quelques mois).

Alors ce buzz, il prend comment ?
Dans la blogosphère, je vois apparaître dans mon netvibes :
http://yayamusic.canalblog.com/
http://www.chauffeurdebuzz.com/
http://gregorypouy.blogs.com/
Quelques autres sur
Google blog search :

Mais aussi dans la presse :
Libération
Metro
Google

L’information est bien évidemment reprise sur le blog sport de Stratégies et sur son compte Dailymotion

Le dernier épisode (mis en ligne il y a 24 heures)
Mais je disais plus haut que l’IRB, l’organisateur envisageait des poursuites. Dim devait-il continuer à investir les stades, quitte à être sanctionné ? Ou tout arrêter ?
Ou trouver une autre solution :
Il n’y a pas que les stades dans la vie des supporters de rugby, il y a aussi les bars et les lieux publics.
Donc les désormais célèbres Dim Dim Girl ont investi les lieux les plus en vue de la capitale (
les Champs Elysées, l’Hôtel de Ville devant lequel trônait un écran géant) samedi soir, à l’occasion de Nouvelle Zélande – France. Et rebelotte, elles ont remis de l’animation, comme dans le stade 15 jours auparavant !


Les DimDim Girls à l'Hotel de ville
envoyé par nicolakev


Le seul blog spécialisé qui en parle à ma connaissance à ce jour.

Ce que l’on retient :

Règle numéro 4 :
Opportunisme ou parasitage (ambush marketing) + sexy = succès buzz garanti (ou presque)

lundi 8 octobre 2007

Plaza Athénée : à la recherche de Michalak

Hier dimanche, c'était mon annouf.
Pour fêter ça, Sissi, la plus formidable fille du monde, m'invite à l'heure du thé au
Plazza Athénée.
Au programme, champagne et
pâtisseries made by Michalak. Comme vous le savez, fidèles lecteurs, je suis fan. Vous imaginez le moment de plaisir :



Les spécialités : la religieuse à la poire et la religieuse au caramel beurre salé.
Ici cette dernière, accompagné d'un régressif ours en guimauve allégée à la fraise.
Super Miam





Là, un fabuleux brownie à la pistache.
Re super miam.

Conseil d'ami : pour varier les plaisirs, zappez le brunch dominical et filez rue Montaigne. Et profitez ;-)
2e conseil d'ami : arrivez dès 15h pour avoir une place, sinon soyez résident du Plazza si vous voulez profiter

dimanche 7 octobre 2007

Internet libre et le blog enchainé

Sur le net en général et dans la blogosphère, il se passe beaucoup de choses : des vidéos virales pour promouvoir des lessives ou des marques de rasoirs, les vidéos de fin de soirées avec les copains, du pseudo-journalisme, de l’art, des témoignages politiques, des photos de famille et bien d’autres merveilles. Il y a à boire et à manger, chacun y trouve son compte. Bref, c’est un vaste espace de liberté pour tous…
Liberté pour tous !
Liberté pour tous ?
En théorie…
Car la liberté est parfois dure à trouver pour ce média/contenu. Dure de part le régime politique de certains pays, dure de part certaines censures, dure de part des piratages.
Alors ceux qui ont la liberté l’utilisent parfois pour aider ceux qui en ont moins.
Je cite ici les initiatives de 2 camarades :
Christophe Ginisty, bloggeur historique (tu me permets l’expression ?), et sa future ONG “Internet Libre”
Et Steve Woll, bloggeur tombé dans la blogosphère l’an dernier et depuis passionné, et son blog enchaîné. Ce qui est intéressant sur le blog enchaîné, c’est qu’il parle de la liberté d’ici et là-bas. Ici, pour informer les bloggeurs de leurs droits, mais aussi devoirs (droit d’auteur, respect de la propriété intellectuelle…). Et là-bas, je pense notamment à la Chine, pour informer et militer pour les bloggeurs chinois censurés et emprisonnés.
Dans la blogosphère, il y a beaucoup d’égotisme, mais aussi de initiatives qui ne sont pas centrées sur l’ego de l’auteur. Ça fait plaisir de voir ça. Merci les gars !

vendredi 5 octobre 2007

le fil à couper le buzz #3 : les nuits des clans saison 2

Et toi ce soir, tu es dans quel clan ?

Depuis quelques semaines, "le fil à couper le buzz" observe la blogosphère et décortique et analyse certains buzz.

Historique :

Depuis le début des années 90 (loi Evin, 10 janvier 1991, n’est-ce pas ?), la société propriétaire de la marque Clan Campbell, organise les “nuits Clan”. Il s’agit d’animer les débits de boissons qui servent le whisky Clan Campbell.
Chaque année, les marketeurs et leurs agences doivent innover pour animer ces bars.
L’an dernier,
la nuit des Clans était relayée sur le net avec une vidéo de présentation sur dailymotion


Les Nuits des Clans
envoyé par NuitsdesClans


La nouvelle campagne d’animations 2007/2008 :

Cette année, les nuits des clans remettent le couvert.
Episode 2.

Quel dispositif pour lancer le buzz ?

>> Vidéo teaser en ligne depuis vendredi 28 septembre :

Les Nuits des Clans : 8 Oct 2007
Uploaded by lesnuitsdesclans


>> Homepage du site en guise de teaser :















http://www.lesnuitsdesclans.com/

>> La vidéo teaser a été envoyée à une sélection de bloggeurs influents, qui relaient l’info et la commentent parfois.

Premiers résultats dans la blogosphère

Les quelques dizaines de blogs enregistrés dans mon lecteur netvibes, ainsi que quelques coups d’œil sur technocrati m’ont donc permis de voir la propagation de l’information (ou du moins, une partie) :

>>> Articles parus le jour de l’apparition de la vidéo, c’est-à-dire vendredi 28 septembre :
http://infopub.blogspot.com/2007/09/viral-la-nuit-des-clans-2-clan-campbell.html
http://unptitgarsdelacom.blogspot.com/2007/09/la-nuit-des-clans-2-clan-campbell.html#links

>>> Articles du lundi 1er octobre
http://cyrille-chaudoit.blogspot.com/2007/10/pub-teasing-wwwlanuitdesclanscom.html

>>> Articles d’hier, jeudi 4 octobre
http://www.deblignieres.com/index.php?2007/10/04/628-la-nuit-des-clans-reveal-du-jeu-le-8-octobre-2007
http://attias.net/blog/2007/10/04/bientot-sur-votre-ecran-les-nuits-des-clans/
http://gaduman.blogspot.com/2007/10/la-nuit-des-clans-est-de-retour.html

>>> Article de ce jour
http://www.guim.fr/blog/2007/10/les-nuits-des-c.html

Les réactions :
A ce jour, il n’y a pas un enthousiasme énorme de la part des bloggeurs, si ce n’est pour souligner que le film teaser est bien réalisé.
Certains se contentent seulement de diffuser le film sans commentaire.

Analyse à date :
On est en phase de pré lancement de la campagne, le site n’est pas encore révélé. Néanmoins, les soirées Clan bénéficient déjà d’une forte notoriété auprès de la cible. D’autre part, la mécanique a déjà été mise en place l’an dernier. Dur dur donc de susciter des interrogations dignes de provoquer un gros buzz, dur dur de se dire« tiens, les nuits des clans... Mais que va-t-il donc se passer ? »
Cela étant dit, patience, attendons de voir la révélation on-line lundi et in bar prochainement !


PS : pour ma part, j'ai choisi un autre camps ;-)




COMPLEMENT D INFORMATION AU 16 OCTOBRE

Une info que je n’avais pas lors de la rédaction de cet article : l’agence en charge du lancement a envoyé des goodies en guise de teaser à une sélection de bloggeurs => il s’agit d’une sorte de cendrier aux couleurs de l’opération d’après ce que j’ai compris
A voir ici.
http://smartiesblogs.free.fr/wp-content/windowslivewriterleclan-12e48buzz372.jpg
Un petit cadeau, ça aide toujours à lancer le buzz.

Quelques autres bloggeurs relais du buzz…

le 8 octobre
http://rpca.typepad.fr/rpca_le_blog/2007/10/la-nuit-des-cla.html

le 9 octobre
http://aziz.typepad.com/economy_blogbuster/2007/10/les-nuits-des-c.html
http://sendtofriend.blogspot.com/2007/10/les-nuits-des-clans-le-retour.html
http://pierre-philippe.blogspot.com/2007/10/advergame-les-nuits-des-clans-sont-de.html
http://www.buzzismedia.fr/index.php?2007/10/09/453-la-nuit-des-clans
http://infopub.blogspot.com/2007/10/site-les-nuits-des-clans.html
http://gaduman.blogspot.com/2007/10/les-nuits-des-clans-sont-ouvertes.html
http://unptitgarsdelacom.blogspot.com/2007/10/les-nuits-des-clans.html

le 11 octobre
http://www.adverblog.com/archives/003254.htm

le 14 octobre
http://www.gueuledeloup.com/2007/10/14/les-nuits-des-clans/
http://smartiesblogs.free.fr/index.php/2007/10/14/le-clan/

Et depuis hier lundi 15 octobre, il y a une bannière disponible sur les Influenceurs.

Les Influenceurs (http://influenceurs.net), c’est un site où les bloggeurs peuvent récupérer des bannières pour faire de la pub gratuitement. Pourquoi payer pour faire de la pub sur des sites web « institutionnels », quand on peut proposer aux bloggeurs une bannière qu’ils vont eux-mêmes mettre sur leur blog ???
Cela étant dit et ironie mise à part, j’ai moi-même utilisé les Influenceurs
pour faire parler de l’opération « Don d’organes, une pensée pour y penser ».

le 18 octobre
http://unptitgarsdelacom.blogspot.com/2007/10/buzzbox-les-nuits-des-clans.html

jeudi 4 octobre 2007

Partez en Birmanie avec Carrefour

Depuis une dizaine d’années, le mois d’octobre, c’est Le Mois Carrefour. Il s’agit du mois anniversaire de l’enseigne, un mois de folle promotion. On a eu “un mois jamais vu” en 1998, “le mois historique” en 1999, etc.


A la fin des années 90, il s’agissait pour le distributeur de recréer une dynamique promotionnelle face au “25 jours Auchan”. Il y a 10 ans, la technique était celle du “marketing de la pénurie” : on propose des produits à un prix extrêmement attractif mais dans une quantité très faible (“attention, il n’y en aura pas pour tout le monde”). L’effet d’annonce permettait un fort trafic en point de vente.
Depuis hier mercredi 3 octobre, c’est donc reparti pour un mois de promo : “Ca c’est l’effet du MOIS Carrefour”, avec une mécanique promotionnelle fort simple – et fort efficace - : 2 produits achetés, le 3ème gratuit (sur plus de 200 produits). Les modalités de participation à l’offre sont un peu compliquées à trouver, mais l’intérêt reste de créer du trafic en magasin. Ces offres sont accompagnées de jeu et de multiples prix “incroyables”.


Rien de bien nouveau.

Ce qui m’a interpellé, c’est la page 37 :
“La Birmanie, un voyage original, qui fait de l’effet” à partir de 1425 €illustrée par une photo de moines…

On est en plein dans l’actualité !
On parle bien de la Birmanie, de Rangoon dont parlent actuellement tous les medias pour cause de répression.
C’est l’ironie, si ce n’est la revanche de l’actualité sur le commerce !

Comment en est-on arrive là ?
Depuis le début de l’année (voire depuis novembre 2006), les marketeurs de Carrefour ont planché sur le Mois Carrefour 2007. Depuis des mois les acheteurs ont négocié avec leurs fournisseurs pour proposer des offres extrêmement attractives pour leurs clients.
Puis l’agence de pub a mis tout cela en forme.
L’imprimeur a édité quelques millions de catalogues de 120 pages (et tous les chefs de fabrication vous le diront, ça prend du temps sur les rotatives…, 10 millions de catalogues de plus d’une centaine de pages, surtout quand il y en a 4 qui se suivent, pour les 4 épisodes de la série !).
Ensuite le prestataire qui glisse tous ces catalogues dans vos boîtes aux lettres a pris encore quinze jours pour les répartir sur ses bases logistiques régionales et les acheminer jusque chez vous.
On est donc sur un très long process, des mois de travail.
Et au dernier moment, c’est l’imprévu, la tuile.
Une offre commerciale sûrement bien ficelée pour un très beau voyage, mais est-ce que vous êtes prêt aujourd’hui à partir dans un mois dans ce pays qui fait tristement l’actualité ???

Alors qu’aurait-il fallu faire ?
Annuler l’offre, détruire ces millions de catalogues, réimprimer en rush pour quelques milliers d’euros ?
Arracher la malheureuse page ? ce qui signifiait du coup détruire les offres promo de Madrange et Aoste qui se trouvent au verso (avec en conséquence un préjudice pour ces derniers) !
Ou continuer sur la lancée ?
Cruel dilemme. Qu’auriez-vous fait ?
Carrefour a pris le parti de ne pas stopper le process.
Ce qui lui vaut cet article et sûrement des réactions de surprise ou d’indignation chez ses clients. Ou peut-être pas.
A suivre…

Interview de Julia et Yann pour L'Expression de l'Entreprise

En septembre, rentrée médiatique pour l'agence le fil, avec notamment une interview de la fondatrice de l'agence avec Yann Jehanno, directeur de la franchise KEOPS.
L'occasion de revenir sur le plan de communication conçu par l'agence pour le jeune réseau d'agences immobilières :
  • campagne de notoriété (affichage etc)
  • campagne de création de trafic en agence (le grand jeu Hâpi)
  • campagne de recrutement de nouveaux franhisés (annonces presse, e-mailing).